Leguichet.fr dans Le Figaro

Ils parlent de nous !

Le boom des sites de revente de billets de train


Plusieurs sites Internet se sont imposés comme de véritables «services après-vente» de la SNCF..

Bien consciente que les voyageurs recherchent de plus en plus de billets deTGV à petit prix, la SNCF étoffe son offre. Mais les Prem's, les billets d'iDTGV et les billets Ouigo, vendus aux tarifs les plus bas, sont non remboursables et parfois non échangeables. À moins que…

Des fissures sont en effet rapidement apparues sur le «mur» commercial bâti par la SNCF pour éviter d'assouplir ses conditions de vente. Des failles qui ont permis à des sites de revente de billets de se multiplier et de dépanner des millions de clients de la SNCF. Leur trouvaille? Certains billets restent cessibles à d'autres voyageurs même si leur nom apparaît en toutes lettres sur leurs tickets cartonnés. Ansi, trocdestrains.com, kelbillet.com ouzepass.com sont devenus presque aussi célèbres que voyages-sncf.com. «Nous essayons de faire passer un message simple auprès des voyageurs pour que la revente de billet puisse perdurer: n'éditez pas d'e-billet, s'exclame Yann Raoul, le fondateur de KelBillet, l'un de ces sites bien connus des grands voyageurs à petits prix. Faites votre réservation en ligne, mais n'imprimez pas vous-même votre billet, sinon vous ne pourrez effectivement plus le revendre à une autre personne.»

En effet, seuls les billets cartonnés rectangulaires peuvent être revendus à une tierce personne sans que le contrôleur puisse y trouver à redire. Un nom apparaît sur ce coupon, mais ce n'est pas obligatoirement celui du voyageur. En revanche, pour un billet d'iDTGV ou d'Ouigo, sur lequel apparaissent le nom, le prénom et la date de naissance, il est nécessaire, avant de céder son billet par l'intermédiaire d'une plate-forme, de recourir à un service payant proposé par la SNCF pour changer le nom du voyageur. Il en coûte de 12 à 17 euros pour un billet iDTGV. Même contrainte pour les billets Ouigo: tout changement de nom coûte 10 euros.

Avant de mettre le vendeur en relation avec des clients potentiels, Troc des Trains, KelBillet et zePass «contrôlent» la validité des billets pour éviter la vente de faux. Tous ces sites fonctionnent selon le même modèle: ils mettent gratuitement en relation acheteurs et vendeurs, ces derniers s'engageant à revendre leur billet au prix initialement prévu.

La SNCF a fermé son site de revente

Leurs recettes proviennent essentiellement de bannières de publicité et de quelques services payants. Troc des Trains, le premier site de revente a été lancé en 2005 par Bernard Thomas, un retraité qui pilote de chez lui une plate-forme qui accueille chaque jour de 800 à 1 000 nouveaux billets de train. «Je suis resté petit, déclare cet entrepreneur «bénévole» qui a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de 140 000 euros et presque autant de bénéfices. Je n'ai pas eu envie de créer une entreprise et de me diversifier.» KelBillet, qui compte actuellement un million de visiteurs uniques par mois, a suivi. Il a étendu son spectre à toutes les offres de transport, comme les cars longue distance, et tend à devenir un moteur de recherche du voyage. De son côté, ZePass a ajouté les billets de concerts et de spectacles à sa panoplie.

Un nouveau site, leguichet.fr, a fait son apparition il y a trois mois. Son modèle est différent puisqu'il rachète son billet au voyageur et prend le risque de trouver un acheteur en percevant une commission de 5 euros par billet et 3 euros de frais d'expédition. «Nous nous limitons pour l'instant à des billets Prem's cartonnés inférieurs à 50 euros reliant Paris à une dizaine de grandes villes», précise Thomas Bompaire, l'un des fondateurs du site. «L'intérêt pour la SNCF, c'est que, grâce à des sites comme le nôtre, les clients peuvent acheter des Prem's les yeux fermés sans craindre de se retrouver coincés», ajoute le fondateur de ce nouveau site. La SNCF avait même racheté en 2010 tickechange.com, un site de revente de billets avant de le fermer il y a un an.


Voir l'article dans l'édition papier du figaro